Faire descendre la connaissance dans la matière

Nous sommes beaucoup à avoir lu des textes, étudié la philosophie pour mieux être, ou retenu des passages de livres parlant de religion ou de spiritualité.

Chacun d'entre-nous en a gardé quelques parties en lui qui résonnaient plus que d'autres: les "bonnes résolutions" en quelque sorte, ce que nous avons envie de changer en nous ou de mettre en pratique au quotidien.

Pourtant, comme les voeux de début d'année que nous faisons pour évoluer, nous les oublions souvent au cours des mois qui suivent, rattrapés par nos habitudes, notre manque de temps pour nous rappeler ce que nous voulons faire, nous retombons dans les mêmes pièges!

Pourquoi peut-on se demander?

Mémoire courte? Manque de volonté? But trop éloigné du possible à atteindre? Non-savoir faire pour y arriver?

Mais comment m'y prendre pour me débarrasser d'une "mauvaise habitude" et la remplacer par une "bonne" sur du long terme?

1/ Truc en apparence stupide et évident et pourtant primordial: reconnaître "sa mauvaise habitude"!

Par exemple:  Si j'ai l'habitude de râler dans les embouteillages, de m'impatienter au volant, de donner des noms d'oiseaux aux conducteurs qui me dérangent...Je dois prendre conscience que ce comportement me fatigue plus qu'autre chose, ça me crispe, les muscles se contractent et donc je perds de l'énergie! Si quelqu'un est dans la voiture avec moi, d'une certaine manière, je l'éclabousse de ma mauvaise humeur (je ne m'en aperçois pas! Mais lui peut le ressentir et se ratatiner dans un coin du siège en laissant "passer l'orage", ou se mettre à râler aussi!) Belle ambiance dans le véhicule, vu de l'extérieur!

2/ Une fois reconnue, mettre en oeuvre des techniques pour changer:

Dans notre exemple: ok, je m'énerve au volant, je vais respirer profondément quand je serais coincé dans un bouchon, me centrer sur la détente de mes épaules et de ma mâchoire...ça ne changera rien au temps qui passe, mais au lieu d'être perdu, ce temps, je le mets à profit pour un mieux - être pour moi, facile à mettre en application: pas besoin de matériel !

3/ Je mets des Post-it pour me rappeler du nouveau fonctionnement que je mets en place (sur mon ordi, mon miroir...), et je le change de couleur ou d'endroit de temps à autre! Sinon je ne le vois plus et je recommence vite l'ancienne habitude.

Dans notre exemple: un petit rond de couleur sur le rétroviseur peut nous rappeler: je souris ! C'est bon pour moi ! (Et les autres en profitent aussi).

4/ Je me félicite quand j'arrive à mettre en place ce que je désire changer en moi ! Non, ce n'est pas ridicule ou enfantin ! Pourquoi encouragez-vous vos amis et pas vous ? Sommes- nous égaux ? Alors, au lieu de souligner toujours ce qui n'a pas marché, soulignez ce qui a marché pour vous aussi, comme vous le feriez avec un ami !

5/ Si je n'ai pas réussi et suis retombé dans ma vieille habitude? Et bien, je le reconnais, je peux me pardonner et mettre en place peut-être de nouvelles astuces pour atteindre le but que je me suis donné...

Par ex: je me suis énervé parce qu'on "m'a piqué ma place" juste devant moi, alors que je tournais en rond depuis un moment ? Ben oui, je suis humain et faillible... Et la prochaine fois, je peux m'amuser à demander à l'Univers de me réserver une place de parking quand je quitte la maison; je ne sais pas si ça marche, mais ça ne coûte rien d'essayer, en plus de respirer et de me détendre...J'ouvre une porte sur l'espoir au lieu de me fermer l'horizon et de râler avant même de monter dans la voiture!

Ce sont de petites astuces pour aider à mettre en place progressivement nos changements. Je vous invite à être patient, comme un musicien qui fait des exercices tous les jours avant d'y prendre plaisir, et d'être entendu puis écouté avec plaisir !

Nous allons à la même vitesse qu'une fleur qui pousse...Elle sort de terre pour devenir bouton, s'ouvrir , et enfin exhaler son parfum et offir  sa beauté au fil du temps...

Libre à vous d'adapter ces astuces pour des changements peu à peu plus profonds, sans forcer; sinon vous pourriez être tenté d'abandonner et vous perdriez la notion de plaisir à réussir votre évolution, à sentir cette détente qui vous gagne peu à peu !

Marlène Tchang, le 03.04.2016

FaLang translation system by Faboba
Monsiteweb-pro.com